Volume et contour du visage

Le docteur Jean Doumergue, pratique la médecine esthétique et anti-âge à Montpellier (Hérault), il vous informe sur les traitements pour restaurer le volume et le contour du visage.

A partir d’un certain âge, la plupart des visages perdent du volume. La peau ne vieillit pas seule, les tissus sous la peau vieillissent aussi. Entre la peau et l’os, ce sont les muscles et la graisse qui donnent sa forme au visage et le structurent.

Avec les années, la graisse sous-cutanée fond et glisse vers les bajoues, les muscles s’atrophient. Pour compenser leur fonte, les muscles sont de plus en plus sous tension, entraînant avec eux la peau qu’ils soutiennent, ce qui accentue les rides d’expressions qui deviennent progressivement permanentes.

Volume et contour du visage

Quant aux os, ils vieillissent aussi avec une tendance à la résorption. Ce phénomène est particulièrement visible au niveau de la bouche.

Le comblement profond ou volumétrie est destiné, par des injections de produits spécifiques, à redonner au visage les volumes qui, avec l’âge, se sont affaissés. La volumétrie est souvent associée au comblement des rides et sillons. Pour relooker un visage émacié, ce traitement représente une avancée majeure dans le rajeunissement du visage.

Les zones les plus traitées sont :

  • Celles localisées autour des yeux, c’est-à-dire : la zone verticale, dite «vallée des larmes», allant du dessous des yeux aux sillons nasogéniens, le cerne sous orbitaire, le coussinet adipeux de Charpy (tiers externe du sourcil).
  • La pommette (quand elle était présente mais a diminué de volume).
  • Les joues et les tempes creuses.
  • Le menton qui a tendance à pointer en avant en vieillissant.

Les produits volumateurs à disposition aujourd'hui sont surtout l'acide hyaluronique réticulé et aussi l'acide polylactique. Ils ont l’avantage d’être biodégradables.

L’utilisation des produits non dégradables reste plus discutable car la balance bénéfice-risque n’a pas été clairement établie.

Les produits de comblement profond s’administrent par injections sous-cutanées – pratiquement indolores – au cours de une à trois séances espacées de quelques semaines (une crème anesthésiante peut être appliquée si nécessaires).

Le résultat peut être visible dès la première séance, mais il l’est plus généralement à la deuxième.

Cette remise en volume, qui rajeunit incontestablement le visage, dure environ dix-huit mois avec l’acide hyaluronique.

Les volumes du visage peuvent être modifiés pratiquement à volonté avec les injections de produit de comblement actuel. Les effets indésirables deviennent négligeables si toutes les précautions ont été respectées.

La volumétrie est une sorte de “resculpture” du visage. Elle nécessite un certain « talent artistique » et une parfaite connaissance anatomique du visage par un praticien expérimenté. Pour qu’elle soit réussie, il convient d’observer quelques principes :

  • Ne pas se focaliser sur les rides : c’est en restaurant les volumes, que le visage va se dérider, que les zones d’ombre vont s’estomper et le visage va retrouver son harmonie de formes.
  • Combler davantage les volumes du haut du visage (tempes, joues, vallée des larmes) de façon à restaurer le triangle de la jeunesse qui part des tempes et finit à la pointe du menton.
  • Restaurer les pommettes avec modération en évitant les pommettes trop saillantes, qui peuvent "creuser" et "durcir" le regard, afin d’obtenir une convexité harmonieuse de la paupière inférieure et de la pommette. Surtout, ne jamais chercher à créer des pommettes qui n’existeraient, on enlèverait au visage son naturel.
  • Équilibrer la partie médiane du visage, souvent trop injectée (rides du lion, sillons nasogéniens, plis d’amertume, bouche) et la partie externe souvent négligée (tempes, zones postérieure des joues, ovale du visage).